Géante Rouge + Périphérique Intérieur 

 

Maquettes d'opéra écrites en 2018

Commande de la Chartreuse-CNES dans le cadre du projet TOTEM(s), Académie pour de nouvelles écritures

Captation : https://youtu.be/XsqRuStccrQ

                     Géante Rouge

                     

                                     Composition : Julien Guillamat - http://www.julienguillamat.com

                                     Livret : Gwendoline Soublin

« Au recommencement il n'y avait rien. Rien que des terres calcinées. Et le soleil cuisant n'en finissait plus de rougir. Alors pour se protéger, les hommes accouchèrent de cités froides et ils se cachèrent dedans.» Imaginons un soleil infernal. Imaginons un éleveur solitaire qui refuse de quitter ses terres pour aller vivre à l'abri sous cloche climatisée. Appelons-le Icare. Imaginons que cet homme ordinaire s'oppose à un gouvernement faussement démocratique. Et qu'il suffise d'un seul geste, d'une seule goutte d'essence, pour que s'embrasent les feux médiatiques... Imaginons qu'Icare devienne une figure héroïque, bien malgré lui. Imaginons une parabole qui raconterait la fin d'un monde et le début d'un autre, où la post-vérité aurait des allures de texte sacré.

                       Périphérique Intérieur

 

                                      Composition : Wilbert Bulsink - https://soundcloud.com/wilbert-bulsink

                                      Livret : Gwendoline Soublin 

 

Bienvenu dans la vie de Bahia Azouz, employée modèle chez Amazon ! Bienvenu dans une vie saisie à travers le seul prisme des nouvelles technologies. Notifications facebook, sms publicitaires, matchs sur Tinder, les écrans de Bahia nous racontent son quotidien, fait du bruit des applications et de la fureur des algorithmes. Jusqu'au glitch imminent – seul erreur système capable de redonner du cœur aux machines et aux êtres vivants ? Car que devient notre humanité dans cet univers mathématique et virtuel, et comment reprendre le flux de nos vies, en acceptant d'y imposer nos propres cadences et nos propres drames – aussi ?

Après une catastrophe nucléaire, une Nation sans nom éructe des lois totalitaires et militaristes. À seize ans, les garçons partent à la guerre et es filles pondent les futurs combattants. Deux adolescents, N. et K., s’enfuient le jour de leur recensement. Ils se réfugient dans un bois « secure » saturé d’ondes radioactives. C’est la zone interdite dans laquelle plus personne ne vit et où les sangliers prolifèrent autant que les tournesols jaunissent au césium. Au milieu du bois, il y a une maison. Un Vieux est là, immobile sur sa chaise. Sans mot et pas crevé. À peine bat-il d’un œil. Malgré la radioactivité, les adolescents décident de s’installer chez lui. Au moins ici, dans ce paradis sous périmètre, il y a du possible et personne ne viendra les y trouver. Mais comment inventer la vie et ses règles quand on ne sait rien et qu’alentour les fusils mitraillent ? À quelle utopie rêver au milieu du désordre et des métastases ?

Entre vert et bleu, la couleur de demain se cherche. Et la mort rôde, en habit de spationaute.

Lauréat Jeunes Textes en Liberté, 2017.

Repéré par le Comité Le Plongeoir Glob Théâtre Bordeaux, 2017.

Vert Territoire Bleu

 

Texte écrit en 2016

Swany Song

 

Texte écrit en 2014

C’est l’histoire de la fin de tous.

Atteints de cette étrange épidémie qui fait exploser les cœurs dans la poitrine des hommes, et par peur d’être euthanasiés, Swany et Bloom s’enfuient en rase campagne. Anciens amants, la vie les a séparés, refroidis, ébouillantés. Swan la diva décide d’offrir au monde un dernier tour de chant avant sa mort. Autant acte d’amour qu’adieu à l’autre, ce moment partagé avant la fin réveille les aigreurs d’hier et nourrit la tendresse d’aujourd’hui. De disputes en réconciliation, les deux malades tentent de faire le deuil du monde en posant des fleurs sur la tombe de leur amour passé. Leur seule obsession : ne pas céder aux sirènes du pathos et garder la joie, toujours. Au petit matin, tout disparaîtra puisqu’il le faut.

Lauréat Encouragement Artcena, 2014